vendredi 2 novembre 2012

Session Courts : Last Round (Sidste omgang) de Thomas Vinterberg (1993)


Mads Mikkelsen dans La Chasse (Thomas Vinterberg, 2012)
(Un article était en cours de préparation, mais tant pis, ça sera pour une prochaine fois.)


ça faisait longtemps que je n'avais pas été touché par un film, aussi violent soit-il.
(Ou du moins, en ai-je l'impression).

Ressortir après le générique de fin, avec le besoin immuable d'aller rechercher l'air frais du dehors -qui même hivernal, 
n'est relativement pas assez rafraîchissant pour le coup.-,  
afin d'éliminer l'espèce de "chose" presque indicible qui vous prend aux tripes...
 Pourchasser.


Avant-hier soir, se tenait l'avant-première du film La Chasse (Jagten) de Thomas Vinterberg
en sa présence.
(Malheureusement ce dernier à dû décommander à la dernière minute ; mais il a adressé un mail d'excuse très sympa... :)).

 Prix d'interprétation masculine à Cannes (2012) pour Mads Mikkelsen.

Vous connaissez peut-être le réalisateur danois via Festen (1998) -premier film du Dogme 95
dont il a été l'un des principaux fondateurs avec Lars Von Trier-, 
ayant obtenu le Prix du Jury à Cannes l'année de sa sortie.


Photo (célèbre) de Festen (1998)

 Je n'ai pas vu beaucoup de films de lui, si ce n'est les deux films précédemment cités, ainsi que deux courts-métrages : 
Last Round (Sidste omgang, 1993),
et Le garçon qui marchait à reculons (Drengen der gik baglæns, 1994).

Le garçon qui marchait à reculons (1994)


J'aurais adoré vous montrez ce dernier court que j'avais beaucoup apprécié, malheureusement il a disparu de la toile en l'espace de quelques années.
(Plus d'infos à son sujet ici).
Cependant, son film de fin d'études est visible. 


Thomas Vinterberg - La Chasse
Thomas Vinterberg, sur le tournage de La Chasse (2012)

Âgé de 24 ans à l'époque, Thomas Vinterberg obtient donc son diplôme de l'Ecole Nationale du Film du Danemark avec Last Round
ou une manière de dire adieux à ses proches, avant que le cancer ne vienne ronger définitivement les derniers instants de bonheur.

Thomas Bo Larsen et Ann Eleonara Jørgensen dans Last Round (Sidste omgang, 1993)

Au casting, on retrouve notamment Thomas Bo Larsen -présent dans pratiquement tous les films du cinéaste-, 
ainsi qu'Ann Eleonora Jørgensen, 
de la série danoise The Killing (entre autre...).
(Désolée, je n'ai pas trouvé d'autre photo que celle-ci en Noir & Blanc...).

Le film a obtenu le prix du jury et des producteurs au Festival International de Munich, ainsi que le Premier Prix à Tel Aviv. 
  

Vous pouvez voir le court-métrage dans son intégralité ici.
(33 min, Suédois, sous-titré anglais).


 Autrement en août 2008, il a réalisé un clip pour le groupe Metallica,  
The Day That Never Comes (album Death Magnetic)



J'aurais encore des choses à dire sur le cinéaste danois, mais je crois que je vais m'arrêter là pour aujourd'hui.
En espérant que cela vous ait plu, et avoir de vos nouvelles bientôt !

 Bon courage, et bon week-end à vous ! :)

(Source essentielle : Wikipédia - Thomas Vinterberg  )

1 commentaire:

  1. pour ce we, si je peux m'échapper j'hésitais justement entre ce film et, plus léger, "comme des frères"... je cogite je cogite donc à la lumière de ton billet !

    RépondreSupprimer