samedi 14 juillet 2012

La Nuit du Chasseur (The Night of the Hunter, 1955) de Charles Laughton


Robert Mitchum dans La Nuit du Chasseur (Charles Laughton, 1956)

L'autre jour, sur un réseau social fort connu, j'ai appris la sortie du coffret collector de ce film (prévue pour le 31 Octobre prochain)
film qui reste peut-être dans la mémoire collective par le biais de la prestation, et des tatouages laissés sur les mains de Harry Powell/ Robert Mitchum...


Le pasteur Harry Powell (Robert Mitchum) et ses tatouages...       

Petit zoom...
(Et pour en savoir plus, c'est par ici et ...)
 
Malgré ce bel objet, une personne a répondu que financièrement,
 c'était pas trop le moment de nous sortir cela.
(Cela dit, vu le temps qu'il fait actuellement dans certaines régions...).

Et dans le fond, ce n'est pas faux.

Alors certes, la qualité sera nettement moindre que celui du Blu-Ray, 
néanmoins, le film est visible en intégralité (et Vostfr) sur la toile...

Et je tiens à vous le faire partager.


Synopsis

Un prêcheur inquiétant poursuit dans l'Amérique rurale deux enfants dont le père vient d'être condamné pour vol et meurtre. Avant son incarcération, le père leur avait confié dix milles dollars, dont ils doivent révéler l'existence à personne. 
Pourchassés sans pitié par ce pasteur psychopathe et abandonnés à eux-mêmes, les enfants se lancent sur les routes.

Et pour le visualiser, c'est par ici.
(Cela dit, pour une meilleure synchronisation des sous-titres, je vous conseille de ne pas trop titiller le curseur de la vidéo ; 
visiblement il n'a pas trop l'air d'apprécier la chose...).

Affiche Américaine

Enfin, si vous souhaitez avoir plus de détails -aussi bien techniques que critiques-
je vous invite à voir sa fiche Imdb ainsi que cette page.

En espérant que tout aille bien pour vous, et avoir votre avis sur la question bientôt  :)

Bon film !

vendredi 6 juillet 2012

Deux ou trois choses que je sais d'elle...




Ces derniers temps, ce titre me revient comme une rengaine, 
avec l'image de cette tasse de café...

Rencontre de l'infiniment grand, et de l'infiniment petit.

Chaque matin, je regarde les formes laissées par l'infusion du thé, et en revoyant ces quelques instants, 
je me rends compte que je me demande finalement la même chose que cet homme :

Qui sont-ils ?
Qui suis-je ?
Où vais-je ?
Que sera demain ?
Où me mène le présent ?
Qu'en sera t-il de l'avenir ?
Que restera t-il de moi ?
Que valent mes choix ?
Quelle est ma véritable place ?

Une introspection qui ne répond pas toujours à toutes ces questions, 
et qui me laisse plus dans un cocon d'observateur que dans l'action, dans l'envol même.

Alors je regarde une dernière fois ces contours, et finis par boire mon thé, avant qu'il ne soit trop tard... 

[Extrait vidéo : Deux ou trois choses que je sais d'elle de Jean-Luc Godard (1967)]

mercredi 4 juillet 2012

Au cours du mois... #2

[Jean-Luc Godard, Raoul Coutard, Jean Seberg et Jean-Paul Belmondo sur le tournage d'A bout de souffle (1959) ; Photographie : Raymond Cauchetier]

Bonjour bonjour...!

(Désolée pour le retard, j'avoue manquer pas mal d'inspiration et de motivation depuis quelques temps...).

Bon, comparé au mois dernier, nous pouvons dire que celui-ci est beaucoup moins prolifique en découvertes, 
mais aussi en un sens plus représentatif de mes habitudes de visualisations 
(quelques films,et en grande majorité en vidéo) ;

Cela dit, Mai dernier fait parti de ces mois particulièrement exceptionnels, avec, 
on doit bien l'avouer, une programmation relativement alléchante...
(Merci Cannes).

Ce mois de Juin (pas très folichon niveau temps et température...) a donc commencé sous le signe de La Pianiste (2001) de Michael Haneke 
(ça tombait d'autant mieux que ce même cinéaste venait de remporter la Palme d'Or...).

Musique, Vienne, acteurs français (Isabelle Hupert, Benoît Magimel, Annie Girardot...) au programme.

Isabelle Hupert et Benoît Magimel dans La Pianiste (2001)




Ensuite est venu Bronson (2008) de Nicolas Winding Refn 
(le fameux Drive (2011) notamment...).

Tom Hardy dans Bronson (2008)

Je ne connaissais pas grands choses de cet "abonné" des prisons anglaises, 
mais son témoignage en bonus du DVD m'a particulièrement touché...

(En 2008, il était toujours en prison, alors qu'il ne faisait plus la vie dure 
à quiconque depuis une dizaine d'années.
 La sortie du film n'a en rien aidé à l'homme au "94 pompes à la minute", 
si ce n'est à vouloir l'isoler encore plus...).  


Black Dynamite (Scott Sanders, 2010), parodie des films de Blaxploitation...

Michael Jai White dans Black Dynamite (2010)
...Ou la classe afro-américaine



De l'autre côté (2007) du réalisateur Fatik Akin  
(souvenez-vous : Soul Kitchen, 2009)

Où les destins se croisent entre l'Allemagne et la Turquie...




Hormis trois films de Bill Plympton 
(Hair High, L'impitoyable Lune de de Miel et Des Idiots et des Anges ; voir ici), 
le mois s'est poursuivi avec Gas-Oil (Gilles Grangier, 1955)
la comédie musicale West Side Story (Jerome Robbins et Robert Wise,1961)...

Jeanne Moreau et Jean Gabin dans Gas-oil (1955)
West Side Story (1961)

...et deux gros coups de coeur marqués par les sixties-seventies :
 I'm not there (Todd Haynes, 2007) 
 et  Harvey Milk (Gus Van Sant, 2008)

Affiche teaser international de I'm not there (2007)
 
Affiche française d' Harvey Milk (2008)

J'avoue ne pas connaître beaucoup Bob Dylan, et qu'il reste toujours quelqu'un de mystérieux pour moi, mais j'ai trouvé que le film transmettait -malgré le fait qu'il soit relativement décousu et les univers pas toujours évident à cerner...- l'esprit du chanteur, ce qu'il dégage, à travers l'incarnation de différents personnages incarnant les multiples facettes de sa personnalité.

Ouverture du film (avec Cate Blanchett en moto à droite...)




Et puis (complétement) tombée sous le charme du couple Charlotte Gainsbourg-Heath Ledger...

(Humpf...)

Et puis dans un second temps belles prestations d'acteurs...

... En sachant que Sean Penn, c'est Harvey Milk (et c'est vraiment top).

Pour tout vous avouer, peu de films ce mois-ci 
car je suis tombée dans la série  The Big Bang Theory...
Et Weeds a pris actuellement le relai.
(Outch).

La crew de The Big Bang Theory (ici)

En espérant que tout aille bien pour vous, et j'espère à très bientôt !
Bonnes vacances pour les plus chanceux d'entre-vous !