mercredi 13 juin 2012

Plymtooneries, et autres cartoons américains...

Bon...Vous aimez les devinettes ?
Okay...

Connaissez-vous par hasard le point commun entre ces deux personnages masculins, 
 que nous pouvons retrouver notamment dans Kill Bill (Vol. 2)... ?
Autrement dit entre le fameux Monsieur à tuer...
... Et ce cher monsieur de gauche, qui s'appelle Tommy (ça vous aidera pas tellement cela dit...)

La première réponse qui viendrait à l'esprit - et vous avez tout à fait raison...- serait de dire La Mariée, étant donné que le premier est son ancien amant 
(qui se fait passer à l'occasion pour le père de celle-ci), et le second son futur mari...


Bill et Tommy

Mais il y a plus subtil que cela chers amis...

Vous prenez simplement le prénom du premier, et le nom du deuxième, et vous formez
Bill Plympton, dont nous allons parler aujourd'hui...

Tadaaaam...!
Alors vous allez me dire, "Ouais tu nous fais des devinettes trop dures..."; "Screugneugneuh, encore fallait-il le savoir..." ;  itou...
(en particulier pour le nom de famille du deuxième, qui est peu évoqué dans les deux opus  (je n'ai même pas retrouvé la scène exacte pour vous dire, c'est peut-être dans le premier, mais...), je vous l'accorde... 

Pour l'anecdote, Quentin Tarantino a réellement voulu faire un clin d'oeil au cinéaste d'animés par le biais du nom de ce "futur" jeune marié.
Mais du fait que le premier s'appelle Bill, je trouvais cela plus drôle... 
(Et puis pour une fois que j'arrivais à faire une devinette, flûte quoi... Enfin bon, je m'enfonce et divague...).

Bon alors, Bill Plympton...

C'est un dessinateur de Bds, mais il doit à vrai dire sa popularité "internationale" en tant que réalisateur de films d'animations...

Né en 1946 à Portland,  il use ses crayons et ses gommes à la School of Visual Arts de New-York, avant de se lancer dans la bande-dessinée 
et les caricatures pour divers magasines.
Et puis un jour il s'est lancé dans l'animation, et depuis je ne crois pas qu'il ne l'ait vraiment quitté...

Quand il était plus jeune, il rêvait de travailler chez Disney, comme beaucoup sans doute.
Finalement, il s'est lancé en indépendant, et au fond ce n'est peut-être pas plus mal...
 
En reposant sur un ordre sexuel comme violent, l'animation permet de représenter certains fantasmes que Plympton, à l'imagination débordante, exprime dans un univers relativement surréaliste, baladant alors le récit dans le trash parfois, mais dont le fond reste toujours touchant 
et emplis de drôleries relativement absurdes...

Enfin c'est peut-être un peu mal exprimé tout cela, mais contrairement au cinéma d'animation d'un autre indépendant américain par exemple, Don Hertzfeldt (dont je parlerais certainement un jour ici...),  j'ai le sentiment que la violence n'est pas "gratuite", ou du moins j'ai moins de gène à rire de la situation, aussi dure soit-elle (enfin il y a tout de même une modération chez Plympton...), car elle se déploie dans une dimension toute autre, presque irréaliste, et aux sentiments plus doux...

Cela dit, j'ai toujours un peu de mal tout de même avec les films de Plympton...
Mais je l'admire beaucoup pour son travail en tant qu'indépendant, allant jusqu'à pratiquement tout faire lui-même, ou du moins avec une équipe beaucoup plus réduite que ce que l'on peut voir dans certaines productions.
(Vous vous rendez compte du travail accompli pour une heure de film...? Parbleu... J'admire).

En tous les cas, il a inspiré bon nombre de réalisateurs américains actuels, notamment Don Hertzfeld -précédemment cité- mais aussi Matt Groening, réalisteur des Simpson et Futurama.
(D'ailleurs pour l'anecdote, les deux ont prêtés leur voix aux pêcheurs de Hair High (2004)).

Will et Dill, les deux pêcheurs de Hair High (2004)

Bref, pour vous faire une petite idée sur le garçon, voici quelques exemples de travaux qu'il a effectué... 
(N.B. : les courts-métrages ci-joint sont visibles en intégralité) 

En courts-métrages, Your Face ( Vo, 1987), How to Kiss (Vo, 1988) et  
25 Ways To Quit Smoking (1989) font partis des classiques.
On peut ajouter à cela Guard Dog (2004) ou encore Summer Bummer. 

Extrait de 25 Ways To Quit Smoking (1989)

Pour ce qui concerne les longs métrages, il sortit en 1992 The Tune
avant d'enchaîner avec L'impitoyable Lune de Miel ! (I Married a Strange Person !, 1997) 
(Perçu comme la rencontre de "Pulp Fiction et de Tex Avery"... / Grand Prix du Long-Métrage d'Annecy en 1998)
Mondo Plympton (1999) (Compilations de ses différents courts-métrages),
Les Mutants de l'espace (Mutant Aliens, 2001), 
Hair High (2004) (Univers fifties, high school et Gomina... ; 
l'un de ses plus gros budgets aussi, avec quelques grands noms au doublage (dont David Carradine, le Bill de Tarantino, tiens tiens...)
et Des idiots et des anges (Idiots and Angels, 2008), 
(Ce dernier présentant un univers beaucoup plus sombre, mais peut-être le plus abouti, comparées aux œuvres précédemment citées/  
Mention spéciale Festival d'Annecy 2008 ; plus d'infos ici, ou encore là).

Spud et Cherri de Hair High (2004)
Des idiots et des anges (2008)

Autrement, Bill Plympton a participé à d'autres travaux (clips, hommages amicaux)
en voici quelques-uns...

Une collaboration pour Who's that girl (1987) de Madonna
Par contre, comme je ne sais pas si il s'agit exactement du clip 
ou du générique de début du long-métrage (avec d'autres dessinateurs), je vous mets les deux...

(Les deux-trois premières minutes... 
Après je n'ai pas regardé le film, mais rien ne vous en empêche). 

Le clip de Peter Himmelman - 245 Days (1989)


Le clip de Kanye West - Heard 'Em Say. feat Adam Levine (2005)


Le clip de Weird Al Yankovic - Don't Download this Song (2006)


Et enfin

The Simpson Couch Gag

Pour plus d'infos sur Bill Plympton, je vous renvoie notamment sur son site officielVimeo, sa page Imdb , page française Wikipédia

Désolée pour la longueur de cet article, j'espère que vous ne vous êtes pas trop endormis, 
mais je tenais à faire quelque chose qui tenait à peu près la route, 
d'où le temps à le publier aussi...

En espérant que tout aille bien pour vous en tous les cas, et très bonne journée ! :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire