dimanche 3 juin 2012

On the road... : Paris, Texas (1984) de Wim Wenders

Paris, Texas de Wim Wenders (1987)


Le beau temps s'installe petit à petit, et les couches de vêtements se réduisent sur les corps des passants...

Bref, l'été arrive.

 Et qui dit période estivale, dit vacances, ou du moins, une envie d'évasion, une soif de voyages... 

La sortie de Sur la route de Walter Salles m'a rappelé ces road movies
ces films allant à la quête d'un pays, d'une culture, mais surtout de l'autre et de soi, 
qui m'avaient particulièrement plus, et qui te donnaient cette même envie de partir loin loin loin...


Les premiers qui me viennent à l'esprit sont les voyages du Che au sein de Carnets de Voyage (Walter Salles, 2004), 
et les tribulations de Christopher McCandless dans Into the Wild (Sean Penn, 2007) bien sûr, 
mais je dois avouer que Paris, Texas (1984) de Wim Wenders n'est pas en reste...

Travis Henderson (Harry Dean Stanton) perdu dans le désert texan

Synopsis

 Un homme réapparaît subitement après quatre années d'errance, période sur laquelle il ne donne aucune explication à son frère venu le retrouver. 
Accompagné de son fils, il part au Texas à la recherche de Jane, la mère de l'enfant. 
Une quête vers l'inconnu, une découverte mutuelle réunit ces deux êtres au passé tourmenté. 

La redécouverte d'un père, d'un fils...
Et d'une femme... (Peut-être le plus beau moment du film... Mais chut...)

Ma deuxième révélation Wim Wenders après Les Ailes du Désir (1987).

Si vous voulez, le film est visible dans son intégralité (Vostfr) ici.

Bon courage et bonne route à tous en attendant !


On the road again...

3 commentaires:

  1. Que des bons souvenirs du lycée avec Carnets de Voyages et surtout les Ailes du Désir... J'avais été bouleversée !

    Je n'ai toujours pas regardé Paris, Texas mais ça ne saurait tarder !

    J'aime bien lire tes articles, à chaque fois ils me donnent envie !

    Take care.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Hey, merci !
      J'avoue ne pas avoir revu "Les Ailes du Désir" depuis, par peur de perdre l'impression de la première vision...
      Après, il faut avouer que "Paris, Texas" est plus lent, plus silencieux, et peut donc sembler long et un peu ennuyant... M'enfin il est tout de même chouette, il faudrait que je le revoie aussi tiens.
      Bonne journée à toi, et à très bientôt !)

      Supprimer
  2. J'ai souvent entendu parker de ce film Paris, Texas.......et puis ton article me donne envie de le decouvrir de suite. Carnets de voyage j'avais beaucoup aime.
    Merci et belle soiree!

    RépondreSupprimer