vendredi 30 mars 2012

Session Courts : Harvie Krumpet d'Adam Elliot (2003)


J'avoue mettre beaucoup de court-métrages actuellement, mais ça devrait évoluer un peu d'ici là, pas d'inquiétude !
(Cela dit n'hésitez pas à le signaler si vraiment ça vous barbe...).

Vous avez sûrement entendu parler il y a quelques années de cela de Mary et Max (Mary and Max, 2009) de l'australien Adam Elliot, qui a obtenu un certain succès au Festival d'Animation d'Annecy (Cristal du Long Métrage, obtenu ex-æquo avec Coraline d'Henry Selick), et lors de sa sortie en salle...?
Non ?

Mary et Max (2009)
Et bien si vous avez aimé, ou si vous ne connaissez tout simplement pas et souhaitez en découvrir un peu plus, je vous incite à regarder l'un de ses premiers courts-métrages, Harvie Krumpet (2003).

 Cliquez ici pour voir Harvie Krumpet (2003, Vostfr) 

L'univers de l'animateur et réalisateur australien est puisé essentiellement dans son quotidien, auprès de ses proches, présents comme passés (si vous avez, ou avez eu la chance de regarder les bonus présents sur le DVD de Mary et Max, Adam Elliot avoue qu'il n'arrive pas à créer ses personnages en les inventant intégralement). 
Ainsi, Max est issu de son ancien correspondant new-yorkais, juif gourmand touché par le syndrome d'Asperger, ou pour ses tous premiers courts-métrages de son oncle (Uncle, 1996), de l'un des ses nombreux cousins (Cousin, 1998), ou de son frère (Brother, 1999).

(Les vidéos suivantes sont en Vo).


 Uncle (1996)

 Cousin (1998)

 Brother (1999)

Par leurs différences, leur singularité, Adam Elliot nous en fait des personnages vraiment attachants...

Mon discours est encore une fois maladroit, mais n'hésitez pas à me signaler si quelque chose ne va pas, hein... :)

En espérant que cela vous ait plu, je vous souhaite un agréable après-midi, ensoleillé !
(C'est bientôt le week-end, courage !).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire